samedi 24 mars 2012

Passage en France

C'est rare, il faut donc d'autant plus en profiter! Ce sera mon 2ème passage en France en 4 ans, et je n'avais pas eu l'occasion de faire un seul entrainement la dernière fois. C'est une des raisons pour lesquelles je viens en avril alors que je dois également passer en juillet.

Au programme, Paris et Nantes avec des visites dans différents clubs pour retrouver les copains. J'ai aussi été invité à donner quelques cours à Nantes, par le KCN (Karaté Club de Nantes) dans les cours de Karaté et Kali, et par le groupe de Capoeira Jacobina Arte.

Maintenant il va falloir trouver des idées pour faire des cours intéressants, en particulier pour les capoeiristes qui n'ont pas forcément la même recherche dans la pratique!

Ci-dessous l'affiche des deux cours au palais des sports

vendredi 23 mars 2012

Une dernière tentative

Malgré l’invisibilité totale du Jujutsu à Hong Kong, je ne suis pas encore prêt à m’avouer vaincu. J’ai donc créé un groupe « Meetup » pour essayer de trouver les deux pèlerins qui s’y intéressent dans cette ville cernée par les wingchuneux.

J’ai assez peu d’espoir mais mieux vaut un échec que des regrets. Ça se passe donc ici

jeudi 22 mars 2012

La disparition du Jujutsu

Le titre peut paraitre surprenant, en particulier quand on voit le nombre de disciplines sous l’étiquette Jujutsu en France (sans rentrer dans le débat de leur légitimité/ qualité). Malheureusement, cette abondance n’existe pas partout et après bientôt 4 ans a HK, je désespère de rencontrer une école ici, ou tout du moins des gens intéressés par la pratique.

Ma dernière tentative a consisté a contacté les clubs de Judo locaux pour voir s’ils connaissaient des associations/pratiquants de Jujutsu Japonais. Apres tout on parle de disciplines cousines et originaires du même pays, ça vaut le coup de tenter. Malgré ma précision « Jujutsu Japonais », j’ai reçu une réponse très sympathique me parlant d’associations de BJJ… Ça aurait pu être marrant si ça avait été la première fois, mais à la longue c’est désespérant. Quand j’entends des gradés en Aikido ou en Judo me parler de ne-waza dès qu’ils entendent Jujutsu, mon poil se hérisse. Pour deux raisons. Déjà parce qu’ils pratiquent des arts qui descendent d’écoles de Jujutsu et que je suis toujours surpris qu’ils ne sachent pas que ça existe. Ensuite parce que même quand ils savent que ça existe, ils ne voient pas la différence avec le BJJ. Pourtant entre le BJJ et l’Aikido, la différence est relativement visible…

Je n’ai rien contre le BJJ, bien au contraire, mais ça n’a que peu à voir avec le Jujutsu japonais. Déjà parce qu’il descend du Kosen Judo (spécialisé en ne-waza) et pas d’une ryu de Jujutsu. Alors certes le Judo descend du Kito Ryu et du Tenshin Shinyo Ryu mais je ne me souviens pas qu’elles fassent 90% de sol (pas plus que le Judo Kodokan d’ailleurs).

Je sens qu’il va falloir me resoudre a faire de l’Aikido encore un bout de temps…

samedi 17 mars 2012

Le Krav-Maga absent à Bercy

Je viens d'apprendre que Richard Douieb ne représentera pas le Krav Maga à Bercy cette année. Si la nouvelle telle qu'elle ne parait pas grave, la raison l'est beaucoup plus.

Il se trouve que Richard Douieb a décidé de quitter la FFKDA il y a quelques temps (et je ne serai pas celui qui le blâmera pour cela). La fédération a donc fait pression sur Karaté Bushido pour que Richard Douieb (pourtant annoncé dans le magazine) ne participe pas. La même fédération continuera pourtant à nous parler de code d'honneur. Gerbant.

Plus d'infos ici

lundi 12 mars 2012

Frans Stroven a Nantes

Mon ami Jacques organise une formation d'apprenti instructeur avec Frans Stroeven du Doce Pares du 17 au 21 avril a Nantes.

N'hesitez pas a le contacter si vous etes a Nantes!

lundi 5 mars 2012

3eme séminaire à Taiwan

Ce 3eme séjour à Taichung est malheureusement déjà fini mais je crois que nous avons tous pris beaucoup de plaisir à nous retrouver et c’est le principal. Malgré un petit souci logistique (la salle était finalement prise le dimanche matin et beaucoup de taiwanais devaient travailler samedi pour récupérer le pont de la semaine précédente), presque tout le monde a pu y trouver son compte. De 4h prévues le dimanche nous sommes finalement passe à 2h le vendredi soir suivies de 4h le samedi.

Le vendredi soir, nous prenions la suite du cours d’Aikido, dans lequel nous avons été très bien accueillis par les enseignants. L’un d’eux est d’ailleurs reste pour travailler avec nous et expliquer les détails en chinois à ses élèves, l’autre a dû nous abandonner pour donner un cours ailleurs. Au final nous avons dû avoir une quinzaine de personnes enthousiastes, ce qui n’est pas rien. Dont certaines têtes désormais familières. Le samedi a été en plus petit comité compte tenu des contraintes citées précédemment, mais nous avons été 7 au final. L’épouse de Fred nous a accompagné pour traduite les explications et filmer/prendre des photos, Wesley étant pris par son travail. Merci à elle, passer 4h à nous voir faire les comiques en ayant un intérêt modéré pour les arts martiaux est un exploit en soi.

En termes de programme technique, j’ai souhaité revenir aux bases. La majeure partie s’est consacrée aux Te Hodoki et à la construction des techniques sur les entrées qu’ils offrent. J’ai ensuite propose une série de défenses sur étranglement a deux mains (ce qui faisait un lien avec les Te Hodoki), puis des saisies de revers, en insistant sur des points clés : mise en déséquilibre, relâchement.

Sachant que notre public était surtout compose d’Aikidokas, j’ai voulu les mettre un peu sous pression et le résultat a été très intéressant. Nous avons effectué des randoris en cercle sur plusieurs thèmes :
- Te Hodoki (ce qui n’a pas trop été compris et ils ont en réalité fait les techniques)
- Défenses sur attaques de face
- Défenses sur attaques arrière
- Défenses sur toute attaque par l’attaquant le mieux placé

Les deux premiers tours ont été assez pipo pour être honnête. Gros temps de latence entre l’attaque et la défense, pertes de mémoire, voire demande de changer l’attaque (bien tenté mais ça ne prend pas). Un peu mollasson.

Le tour suivant était sur attaques arrières, qu’ils n’avaient jamais travaillé. Intéressant parce qu’au final il y avait moins de temps de latence puisqu’ils étaient en territoire inconnu. Les défenses ont été souvent des techniques vues pendant le week end, plus que des défenses d’Aikido, ce qui montre que ça a été assez bien digéré. Il faudra voir ce qu’il reste la prochaine fois. Le dernier tour a été le plus intéressant, même si le plus bordélique. Le groupe est compose surtout d’étudiants un peur surexcités et les attaques partaient dans tous les sens. Mais sous pression, les défenses sortaient, pas toujours propres mais dynamiques et cohérentes. Le coup d’œil s’est amélioré en les forçant à scruter leur environnement. Si les deux premiers tours étaient très moyens, j’ai trouvé celui la très correct. Il a d’ailleurs été filmé et je pense que ce sera intéressant pour tout le monde de le revoir.

Suite à cela, une fois que tout le monde était bien éreinté, nous avons effectué quelques exercices en sensation, type Aiki Age, push outs, etc. N’ayant plus de jus il était plus simple de travailler relâché qu’en début de cours.

Je suis définitivement très heureux de ce week end. Déjà parce que revoir Fred et pratiquer avec lui (même si nous avons moins le temps de le faire pendant le séminaire) est toujours un plaisir. Ensuite parce que ça me permet de retrouver la pratique que j’aime, avec ce travail en contraintes que j’affectionne tellement et surtout la liberté de travailler dans la direction que je souhaite. Enfin pour des raisons d’ego : voir des gens intéressés par sa pratique et qui reviennent fait plaisir, surtout quand on est habitué à travailler dans son coin. D’une certaine façon, cela valide le travail accompli et la direction choisie. Ça permet aussi de rappeler à la communauté taiwanaise que Fred, qu’on le veuille ou non, n’est pas ceinture orange, qu’il a une expérience bien plus importante dans les arts martiaux que la plupart d’entre nous et qu’il serait bon de lui demander des conseils plutôt que de l’emmerder sur l’orientation de son orteil gauche. Merci à Fred et Sam pour l’organisation, a Wesley et Sylvia pour la traduction et a tous nos amis qui montrent tellement de motivation à s’entrainer avec nous. Les photos et vidéos suivront très prochainement.

Le groupe du vendredi

Les survivants du samedi